Roadtrip hivernal

Gilles Vigneault l’a écrit, notre pays n’est pas un pays c’est l’hiver et notre chemin n’est pas un chemin c’est la plaine.  Je sais exactement de quoi il chante, je viens du même pays que lui.  Tout comme vous, arrive janvier et je reluque les spéciaux tout-inclus-si-simples-et-si-peu-chers.  J’y ai même succombé l’hiver passé (Jamaica!!!), et une ou deux autres fois.  J’ai aussi déjà bifurqué un février passé entre le Panama et Playa del Carmen pour finalement choisir Paris dans le menu déroulant en ordre alphabétique d’un site de voyage à rabais.  J’avais pas regretté.  Montmartre en hiver, c’est plus froid, mais c’est plus chaleureux qu’en été.

Cet hiver, pas de plage de sable chaud.  Entre deux chèques de paye, j’ai eu une offre que je ne pouvais refuser, et comme « j’avais un char…   je suis aller virer su’l’bord, d’la Gaspésie ».  Quelques semaines à deux pieds joints dans mon ancienne vie.  Je vous en parlerai plus longuement dans les prochaines semaines de cette Gaspésie hivernale, mais pendant que défilaient les kilomètres de 138 et de 132, pendant que je traversais le St-Laurent sur le bateau flambant neuf (prononcer: noeud!), je me suis dit: faut que j’en parle à tout le monde:  au moins une fois dans votre vie, laissez faire le Sud en hiver pour y préférer l’Est.

Cet hiver, voyagez où votre piasse vaut une piasse.  Cet hiver, venez nous voir.

Sept-Iles-Percé.  590 km.  Selon le chemin choisi.  Sur la Côte-Nord, on ne se perd pas, la 138 est la seule et l’unique.  En Gaspésie, on a le choix.  Suivre la 132.  D’un bord.  Ou de l’autre.  Ça fait le tour.  Bifurquer sur la 299.  Ou choisir la 198.  590 km roulés presque d’une traite.  Entre les deux, on se tape la croisière nordique. J’ai même vu une baleine samedi passé.

Arrêtez de capoter.  Il ne neigeait pas.  Pas de nouveau flocons tombés non plus depuis mon arrivée.  Je vous dévoile un secret bien gardé, les plus beaux roadtrips nord-cotiers et gaspésiens se font souvent en hiver.   En hiver, la mer est turquoise, les sapins sont pleins de neige, les montagnes sont enneigées.  Et puis…  vous n’êtes pas là! 

C’est pas qu’on vous aime pas, on vous aime plutôt bien.  Mais quand vous arrivez en gang, en juillet, on n’a pas le temps de se parler.  Vous êtes entre vous, vous avez une liste longue de même de chose à faire et vous non plus n’avez pas le temps de nous parler.  De toutes façons, en juillet, nous on va vous voir.  On est tous le touriste de quelqu’un.

Prenez congé un vendredi.  Pis un lundi.  Prenez donc une semaine.  Vous le prenez bien pour les buffets cubains, vous pouvez l’essayer pour un St-Hubert à Rivière-du-Loup.   Bon, vous allez me dire: oui, mais on couche où en Gaspésie ou sur la Côte-Nord, en février?  Je vous répondrai: vous dormirez ben où vous voulez!  Bon, les hôtels de Percé sont peut-être fermés, mais l’été, sont pleins.  Continuez quelques kilomètres plus loin et Gaspé ou Chandler vous accueillera.  Mais arrêtez prendre une bière au Pub Pit Caribou.  Toutes les petites villes de la Gaspésie ont au moins un petit resto cute et pas mal meilleur au goût que le buffet pas de pain le mercredi de Varadero.

Et la Côte-Nord…  la Côte-Nord!  Regarde ce beau ciel nord-côtier, et dis moi que tu n’as pas le goût de rouler avec tes lunettes soleil en regardant la neige briller sur les épinettes?

IMG_0533.JPG

590 kilomètres, pas l’ombre d’une tempête.  On voit un pont et on ne pense pas embouteillage, on regarde si les cabanes à pêches sont installées.  On voit une plage et on met nos bottes chaudes et on va respirer.

On voit le Rocher de l’autre côté.  Et y’a plein de parcs à bateaux.  Pis un bateau en cale sèche l’hiver, c’est dans le top ten des patentes les plus photogéniques au MON-DE.  Avec les bébés aux grands yeux, les glaçons qui fondent pis un tartare de saumon.  Pis des bébés aux grands yeux, des glaçons qui fondent pis des tartares de saumon, on a ça des deux bords du grand fleuve.

IMG_0593.JPG

Go.  Un petit roadtrip avec 200 km par jour.  Des fois 150.  C’est beau partout en hiver.  Et si par malheur la tempête du siècle s’abat sur ton motel, garde ta chambre une nuit de plus.  Et fais-toi inviter à souper.  En février, on va être contents de te garder!

IMG_0673.JPG

Pis tu as le temps en masse de préparer ton roadtrip hivernal dans l’Est du Québec.  Fred, la marmotte de Val-d’Espoir nous a prédit ce matin un printemps tardif!

12647054_10153543145382779_5410932314330201809_n

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Roadtrip hivernal

  1. Très captivant et tellement vrai votre texte , j’ai eu un immense plaisir à le lire ; tout en me faisant un scénario dans ma tête car je connais bien 138 -132 et chemin du parc .Voyager l’hiver surtout lorsque l’on a des hivers comme cette année SUPER L’été trop de monde qui prennent toute la place , les prix augmentent sans bon sens La saison est courte on en profite . Merci pour ce beau texte et les belles photos C’est beau l’hiver au Québec entièrement d,accord avec vous …. Micheline

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s