Noël en même temps que tout le monde

J’avais écrit que je reviendrais dimanche…  nous voici déjà mardi.  Les milliers de fans en délire de tous les jours dimanche ont perdu le décompte des jours avant Noël, le Père Noël pense à raser sa barbe, les lutins sont perdus quelque part entre Blanc-Sablon et votre maison, je suis désolée, je le sais, tout est de ma faute.  Paraitrait même que certaines lectrices sont en manque de blogue, je le sais, le voisin me l’a dit tantôt au Provigo.  Parlant du Provigo, j’ai fait le plein de sauces indiennes qui sauvent la vie le mardi soir en spécial à 50 % et qui n’expirent qu’en 2017.   S’cusez…  Je perds le fil.


Je ne sais pas qui a dit le premier qu’on allait « tous se rendre à Noël en même temps », mais même s’il faisait peut-être preuve d’une grande sagesse, j’ai en ce moment l’impression qu’il a à peu près la crédibilité de Jojo Savard et que d’y croire relèverait de la même sphère du cerveau que celle qui gère l’existence du Père Noël.  On va peut-être tous se rendre à Noël en même temps, mais pas tous à la même place, ni dans le même état.

Donc, jour 22 du Calendrier de l’Avent.  tous les jours dimanche s’excuse pour les dommages moraux causés par son absence au cours des derniers jours.  Vous pouvez maintenant ouvrir les portes numéros 19, 20 et 21 (dans mon calendrier, c’était la même surprise pour les jours 19 et 22…  toute se peut!) et vous servir un verre de rouge pour faire passer le tout.  Ou une tite eau-citron.  Encore un jour ou deux de tite eau-citron ferait du bien à tout le monde.  Ou une tite eau-berries.  Si on veut faire local.

Au cours des derniers jours, après avoir dans l’ordre et le désordre, adressé 146 enveloppes à la main (on aimerait mieux que nos contacts habitent au Bic ou à Amos plutôt qu’à Havre-Saint-Pierre ou Longue-Pointe-de-Mingan dans ce genre de situation), reçu l’escadrille iPholles presqu’au complet (en tenant l’absente au courant de tout par texto… ) (mais vous n’en saurez pas beaucoup plus, ce qui se passe avec les ipholles reste entre ipholles…  Je vous parlerai peut-être de la crèche en canettes de Rivière-Éternité d’ici le 24, crèche ayant inspiré un grand projet nous ayant tenu occupées  pendant 3 ans…). J’ai avancé dans le projet « Friends », regardé beaucoup trop de recettes « Tasty  » sur facebook (vous savez, ces petits vidéos où ils font une recette en 30 secondes?  hypnotisant et addictif.  Mais je ne crois pas que ferai aucune des recettes.  Je me tiens au courant des tendances, c’est tout.  Elles n’ont pas l’air si bonnes que ça finalement.  Quoique l’utilisation de la pâte Pillsbury y est intrigante et créative.  On va dire).  

Entretemps, mon monde s’est mis en mouvement.  Et quand on parle de mouvement, on parle ici d’avaler du kilomètre.  Il y a ceux qui ont fait le tour du Québec maritime, des Iles-de-la-Madeleine à Havre-Saint-Pierre, deux jours de transport en avion (pas complet quand même, une escale à Québec pour trinquer avec l’ipholle absente).  En vol direct, ça aurait été 45 minutes.  Mais Sunwing préfère les vols directs vers les iles où ça parle espagnol plutôt que celles où ça parle madelinot, nous avons donc droit à des compagnies aériennes qui ne se vendent pas sur trivago.  De source sûre, c’est à Sept-Iles où il y a le plus de neige présentement.  Sunwing ajoutera peut-être une autre ile où ça parle espagnol finalement…

Sinon, je vous épargne le détail des autres trajets desquels j’ai été mise au parfum, ce serait trop d’émotion.  Mais sachez que je connais des « gens » qui ont des codes postaux débutant par G0G qui iront voir Star Wars en IMAX, certains qui feront Sept-Iles-Québec pour ensuite faire Québec-Havre-Saint-Pierre pour finalement revenir à Sept-Iles.  Le 28.

J’en connais  d’autres qui réveillonneront à Baie-Comeau le 24 et qui remangeront de la dinde à Havre-Saint-Pierre le 25. 450 km plus loin.  Comptez pas sur les gens en question pour se reposer entre deux trajets.  Il y a des parties de 500 à gagner et des pâtés à la viande à manger et d’après l’état des congélateurs et des tupperwares sur les galeries, on est mieux de commencer bientôt, on va en avoir jusqu’aux Rois. Les escales prévues sont majoritairement plus épuisantes que relaxantes.  Mais on est fait comme ça.
Également, je suis heureuse de vous dire que depuis hier soir, 22h48, « on est partis du bon bord ».  C’est rassurant, les journées vont se mettre à rallonger.  Mais on s’en reparlera le 21 juin quand l’été sera à peine commencé et qu’on partira du mauvais bord parce que les jours se mettront à raccourcir…  Mais comme le disait une ancienne collègue … « parle pas d’ça ».

Je vous laisse, je vais continuer ma cure de soupe thaï et d’eau citronnée.  Les festivités ont débuté sans moi 225 kilomètres plus à l’est.  Mais j’y serai bientôt.  Ne vous inquiétez pas, c’est rien 225 kilomètres.  Je serai là à temps.

Publicités

2 réflexions sur “Noël en même temps que tout le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s