Celui où elle a eu une page blanche

Ces temps-ci, avec beaucoup de retard, j’écoute Friends.  Jusqu’à il y a deux semaines,  je ne démêlais pas qui avait marié qui,  qui était lui-même coloc avec celle qui avait embrassé celui qui était le frère de la blonde de Tom Selleck qui couche avec celle qui est amie avec celle qui a un nom qui ne se prononce pas en français.  En fait, j’ai mis le doigt sur le problème que j’avais avec Friends.  Les seuls contacts que j’avais eu avec Friends étaient en français.   Et non seulement ils y ont tous les six une voix fatigante en français, mais la traduction du grand classique de Friends « The one with … (something) » y a été remplacé par « Celui qui (avait, faisait, était) ».  C’est pas pareil.  Je vais donc garder les versions françaises pour le Temps d’une paix et écouter Friends en anglais.  Calmez-vous, je garde ma carte du PQ et continuerai d’être fatigante sur l’application de la loi 101.

Donc, ces temps-ci, j’écoute Friends.

Je ne suis pas en train de vous dire que Rachel va remplacer Carrie Bradshaw dans mon cœur.  Ni que Chandler deviendra aussi important  que Nathaniel « Nate » Samuel Fisher Junior.  Mais…  je me dis que tranquillement, je vais peut-être demander conseil à Monica pour la cuisson de la dinde.

Et ce soir, je vais me vider le cerveau, comme seul Joey sait le faire, et vous laisser patienter jusqu’à demain…  ou peut-être même samedi.  Mais je reviendrai.  Avec de nouvelles histoires….

Friends Noël

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s