Grilled cheese

Jour 12 du Calendrier de l’Avent tous les jours dimanche.  Vous suivez toujours?

Ce matin, parce que c’est samedi  et qu’on peut lire nos magazines en pyjama (de Noël)  devant la télé, on se gâte et on se prépare le déjeuner de championne qui permet de manger sans ustensiles, nos doigts étant occupés à tourner les pages et à répondre aux textos des iPholles et des cousines.  Parce que c’est bon, parce que ça craque

Les bases d’un bon grilled cheese, retenez-les bien: le pain et le fromage. C’est moins encore moins compliqué que le pâté chinois.

Côté pain, j’aime bien la miche Première Moisson, mais je suis loin d’être élitiste.  On peut aussi bien utiliser un pain blanc mou ou des restes de pains à hamburgers.  Non, messieurs dames, je ne suis pas snob sur le grilled cheese.

Côté fromage, contrairement à ma sœur, je les aime tous.  Elle, elle aime juste ceux qui sont oranges.

Ensuite, on peut y ajouter de la viande.  C’est un grilled cheese, on y met pas de la bavette ou du foie gras (quoique… ). Deux valeurs sûres.  Le prosciutto dans la poêle… et les saucisses à hot-dog, pour les grilled cheese spécial Chechou.  Chechou, c’est un bonhomme qui a beaucoup d’importance dans ma vie, puisque c’est le papa de mon filleul.  Et Chechou fait le grilled cheese spécial…  Chechou! (Paraît que la recette lui vient de son père).

Bon, maintenant, variation sur la garniture.  En fait, tout est permis, en autant qu’il y ait du… fromage.   Qu’il soit du Québec, bio, fermier, en tranche, en pot, orange ou jaune, il faut que le fromage couvre la surface de la première tranche de pain.  Parce que la différence majeure entre un grilled cheese et un sandwich, c’est le fait que les deux tranches sont collées l’une sur l’autre dans un grilled cheese .  Et c’est le fromage qui fait office de scellant.  C’est ben faite pareille, non?

 

Dans l’ordre des aiguilles d’une montre: fromage Barre du jour et saucisse baseball, parmesan, cheddar fort et prosciutto, Cheez Whiz, parmesan et saucisses baseball, et finalement, rillettes de canard, raclette au poivre et Ciel de Charlevoix.

Avant d’ajouter la tranche de pain du dessus, je vous dévoile publiquement une recette sur laquelle je n’ai aucun droit: le grilled cheese creton et cheddar Perron (ou Boivin, c’est une recette du Saguenay-Lac-Saint-Jean).  Avant de lever un sourcil d’étonnement, essayez… c’est délicieux.  La recette avec les rillettes de canard en est librement inspirée.

Bon, ajoutez la tranche de pain du dessus, un peu de beurre dans la poêle à medium.  Attention!  Si vous voulez pas avoir un pain brulé et du fromage pas fondu, faut pas aller trop vite, faut pas aller trop fort (comme dirait Ferland…).  Quand ça commence à griller, on flippe ça de compagnie, on effouare légèrement et on patiente pour l’autre côté.

 

Finalement…  dégustez.

Bon samedi.


Publicités

Une réflexion sur “Grilled cheese

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s