Avent. Jour 1.

On en a parlé il y a à peine 12 heures.  J’ai pas encore eu le temps d’oublier ou de démissionner, « tous les jours dimanche » commence un calendrier de l’Avent.  Tu peux l’appeler comme tu veux.  Calendrier de Noël , 24 jours de chocolat ou 24 jours de joie.  Reste que c’est un Calendrier de l’Avent, pareille.

hqdefaultBon, tu pourrais commencer par faire ton sapin.   À moins qu’en bonne/bon crinké(e) de Noël que tu es, tu l’aies déjà fait.  Mais ici, on va attendre à samedi.  C’est chiant faire le sapin un soir de semaine.  Donc, jour 1 de l’Avent, on commence avec la musique de Noël. « Fa-la-la-la-la la-la-la-la« . Je vais t’éviter le lien vers le vidéo de Bundöck, parce que je suis certaine que tu as déjà la toune dans la tête (« Tombe et tourne et tourbillonne, fa-la-la-la« …  là tu l’as dans la tête, hein!  Moi, pour tout te dire, je l’ai dans la tête à l’année.  Il me suffit d’avoir un cosmo à shaker ou une sauce à spag à brasser et ça part dans ma tête: … « et tourne et tourbillonne« )

Dans la catégorie « fais-toi plaisir », c’est le but d’un Calendrier de Noël , je te propose le frisbee.   Parce que tu as sûrement un disque de Noël qui traine qui ferait un splendide frisbee.  Tu sais, la compilation qu’ils donnent avec le 7 jours spécial des Fêtes où il y a tous les mariages et divorces de l’année.  Essaie pas, toi aussi tu l’as acheté l’an passé.  Trouve ce cd là. Ou « Un martini pour Noël » de Frédérick de Grandpré.  Acheté sur un coup de tête, mais sûrement aussi conçu et réalisé sans grande réflexion.  Et organise un match de frisbee.  Idéalement dehors, habille-toi comme il faut, faut s’y faire, décembre est arrivé, l’hiver est commencé.

Y’a les plaisirs coupables.  Feliz Navidad par la famille Dion, où Céline a assuré un revenu à ses 13 frères et sœurs (par contre, pas certaine que « Les cloches du hameau » aient été un choix judicieux pour uorgueHetun disque de Noël qui s’est vendu à travers le monde…).  Y’a les choix pâtés à la viande avec la Bottine et tous les autres.  Les choix larmes aux yeux.  Comme Noël au camp de Tex Lecor.  Heille, Noël au camp.  3 minutes de déprime signées les Insolences d’un téléphone.  Il filait pas, Tex…  Y’a les chants de la messe de Minuit.  Et ça, je suis une pro.  Faut bien articuler et garder la note.  J’ai appris avec Soeur Christiane, moi. « Ça Bergers assemblons Nous^ » (on monte juste à « nous » pis pas de trémolos!)

Mais plus sérieusement, je te suggère le très beau Nipaiamianan , de Florent Vollant.  Ou notre compilation préférée de route familiale (ceux qui nous connaissent peuvent se douter que ça a été très très écouté!), achetée autrefois en cassette et récemment remasterisé, Si Noël vous chante.  Et A very special Christmas, les volumes 1 & 2.  On ne s’est pas rendues plus loin, c’est assez.  Ma soeur vous fait dire que le disque de Noël de « New kids on the block » est aussi un classique, mais cette opinion n’engage qu’elle.

Les images des disques de Lucien Hétu sont là parce que Léonce ne m’aurait jamais pardonné de parler de musique de Noël sans parler de lui.  Et parce que toi aussi tu es comme moi né quelque part dans les années ’70, ou en ’80, je te laisse avec Cannelle, Pruneau et leur cousin Rigodon.   Allez, commence décembre avec ça  et passe une belle journée!

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s